Mouzill'oeuf des œufs fermiers bio plein air à Mouzillon

litière : quoi et comment ?

Pour la litière des poulaillers, je fonctionne en « litière accumulée ». C’est-à-dire que j’ajoute au fur et à mesure de la paille ou du foin sec pour absorber les excès d’humidité. Et cette année, c’est un travail qui revient tous les 2, 3 ou 4 jours ! En période sèche cela peut être 1x/semaine.

J’ai la chance de pouvoir, pour ce démarrage, utiliser du foin de rouche. La rouche est l’herbe des Marais de Goulaine (une graminée coriace et ligneuse)

Une fois cela fait, cela s’accumule jusqu’au jour où je bougerais le bâtiment. À ce moment, je rassemblerai et mettrai le fumier à composter pour les voisins maraîchers.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.